Cinéastes

Émilie Baillargeon
Émilie Baillargeon

Émilie Baillargeon

Émilie Baillargeon

Biographie

À partir de 2006, Emile Baillargeon trace son parcours de réalisatrice autodidacte à Québec en s'intéressant principalement au documentaire. Elle participe activement au mouvement Kino où elle réalise une trentaine de courts métrages ici comme à l'étranger. En 2012, elle termine Le temps d'une chanson, son premier moyen métrage documentaire, elle signe la co-réalisation d'une série pour la télévision de Radio Canada à Québec, Au-delà des murs, et conçoit l'installation vidéo Gâcher le paysage présentée lors de la Manif d'art de Québec. Elle s'offre ensuite une pause pour étudier le cinéma de fiction à l'INIS où elle se voit décerner la bourse d'excellence du programme Cinéma en 2013. En 2014, elle produit et réalise le moyen métrage documentaire L'île aux oiseaux et entame l'écriture d'oeuvres de fiction.



Céline Baril
Céline Baril

CÉLINE BARIL

Biographie

Bachelière en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal, Céline Baril a participé depuis 1982 à de nombreuses expositions comme artiste visuelle, notamment au Musée d’art contemporain de Montréal, au Musée du Québec, à la Vancouver Art Gallery, à Power Plant à Toronto et au Centre d’art contemporain de Troyes en France.

En 1989, elle produit et réalise son premier film, BARCELONE (40 min., sans dialogues, super 8 gonflé en 16mm.). Suivront LA FOURMI ET LE VOLCAN (1992, 52min, 16mm., V.O. cantonnaise, prix Québec-Alberta, finaliste pour le prix André-Leroux) et L’ABSENT, une fiction scénarisée à partir d’un album photo trouvé aux Puces de Paris.

C’est en 2001 qu’elle réalise le long métrage fiction DU PIC AU COEUR mettant en vedette Xavier Caféine et Karine Vanasse, sélection internationale au FNC, en lice au Gala des prix Jutra pour la meilleure direction photo et prix du meilleur film étranger au Rhode Island International Film Festival.

En 2005, elle réalise son premier long métrage documentaire 538 FOIS LA VIE, produit par l’ONF. En 2009, elle produit et réalise LA THÉORIE DU TOUT (78min, HDCAM, noir et blanc), une réflexion sur l'état du monde, vue d'ici; présenté en sélection officielle aux RIDM 2009, en lice pour le prix «Caméra stylo» et «Meilleure oeuvre québécoise/canadienne»..

Elle vient de terminer ROOM TONE, un documentaire expérimental (2014, 45min.). Céline Baril sera réalisatrice en résidence à l'Office National du Film d'avril 2014 à avril 2016.

Filmographie partielle

  • Room Tone (2014)
  • La théorie du tout (2009)
  • 538 fois la vie (2005)
  • Du Pic au coeur (2001)
  • L’Absent (1997)
  • La Fourmi et le volcan (1992)
  • Barcelone(1989)
Anne Barth
Anne Barth

Anne Barth

Anne Barth

Site Web

http://www.annebarth.org

Biographie

C'est en 1991 qu'Anne Barth réalise TANDAVA, qui remporte le 1er prix au FEC du FFM de 1992. Par la suite, elle réalise LA NUIT VERTE DU PARC LABYRINTHE, un court métrage adapté d’un texte de Nicole Brossard. Le film connaît une belle carrière; il est présenté à TV5, au Women's Television Network et à Télé-Québec.

Elle réalise aussi L’AURA DES MOTS, un documentaire qui est lui-aussi diffusé à Télé-Québec. Après SIMPLEMENT, TRACES et PONT DE VERRE, trois autres courts-métrages, Anne réalise deux autres documentaires : QUELS ENFANTS LAISSERONS-NOUS A LA PLANETE ? et CE QUI COMPTE

Filmographie

  • Ce qui compte (2013)
  • Quels enfants laisserons-nous à la planète ? (2010)
  • Pont de verre (2007)
  • Traces (2004)
  • Simplement (2003)
  • L’Aura des mots (1996)
  • La Nuit verte du parc Labyrinthe (1993)
  • Tandava (1991)
Jean Beaudry
Jean Beaudry

Jean Beaudry

Jean Beaudry

Biographie

Venu du théâtre comme comédien et metteur en scène, il signe en 1984 avec François Bouvier son premier long-métrage : JACQUES ET NOVEMBRE dans lequel il tient aussi le rôle-titre et assume le montage. Le film se mérite de nombreux prix à l’étranger et au Québec. Son deuxième long-métrage LES MATINS INFIDÈLES (1989) également co-réalisé avec François Bouvier reçoit de nouveau, outre des prix à l’étranger, la prime à la qualité de la SOGIC (ex aequo avec Jésus de Montréal).

En 1990 et 1992, il réalise deux films de la série des « Contes pour tous » produits par Rock Demers : PAS DE RÉPIT POUR MÉLANIE, et TIRELIRE, COMBINES & CIE.

En 1995, il signe un cinquième long-métrage : LE CRI DE LA NUIT.

En 1998, il réalise un documentaire : L’OBJECTIF SUBJECTIF, sur la photographie.

En 2004, il réalise un téléthéâtre : JEAN ET BÉATRICE. Depuis une dizaine d’années il est chargé de cours de cinéma à l’UQÀM.

En 2011, il publie un roman épistolaire : L’AMER ATLANTIQUE. Il prépare actuellement un long-métrage aux Films de l’Autre : LA ROUTE DE WINDY.

Sophie Bédard-Marcotte
Sophie Bédard-Marcotte

Sophie Bédard-Marcotte

Biographie

Sophie est une cinéaste dont l'approche intimiste laisse place aux détours et à l'aventure, contournant les standards d'un cinéma plus didactique et contrôlé. Après avoir produit I've Seen the Unicorn, dont la première mondiale eut lieu à Hot Docs en 2014, Sophie a été accueillie au Centre de création Périphérie de Paris afin de compléter son essai documentaire J'ai comme reculé, on dirait. Elle a par la suite réalisé une fiction intitulée Claire l'hiver, et prépare actuellement un prochain long métrage. Parallèlement au cinéma, elle développe une pratique de photographie et art vidéo et présentera sa première exposition à la Galerie Espace Projet en novembre 2017.



Jani Bellefleur-Kaltush
Jani Bellefleur-Kaltush

Jani Bellefleur-Kaltush

Jani Bellefleur

Biographie

Jani Bellefleur-Kaltush a commencé à réaliser lorsque le Wapikoni mobile, ce studio ambulant de formation et de création audiovisuelle et musicale, se rendait pour la première fois à Natashkuan dans sa communauté innue. Elle s’est beaucoup impliquée comme coordonnatrice et à la réalisation de son film, Ne le dis pas. Celui-ci, présenté en compétition officielle aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), aux Rendez-vous du cinéma québécois à Montréal et au Festival Regard sur le court métrage au Saguenay, a remporté un vif succès. Jani a également travaillé sur le film de Yves Sioui-Durand, un des premiers films de fiction sur les autochtones. Cette expérience a débouché sur un poste d’adjointe à la production dans la maison de production du réalisateur.

Filmographie

Auassat umuetuanuau (Jeux d'enfants)
Tshitinaht (Chez nous)
Innucadie
Nika tshika uiten mishkut (Ne le dis pas)
Eclipse
Hugo Brochu
Hugo Brochu

Hugo Brochu

Hugo Brochu

Biographie

Bachelier en arts plastiques et en communications de l’Université du Québec à Montréal, Hugo Brochu a exposé ses oeuvres vidéo à la galerie Oboro, chez Prim et au Médiagraphe.

En 1996, il réalise le court métrage ANNA À LA LETTRE C qui remporte le prix Claude-Jutras aux Rendez-vous du cinéma québécois. Il réalise ensuite JE TE SALUE, son deuxième court métrage de fiction produit aux Films de l’Autre. Il a également collaboré depuis quelques années comme preneur de son et/ou monteur sonore à plusieurs documentaires et fictions, sous la direction notamment de Catherine Martin, Benoit Pilon, Bernard Émond, Céline Baril, Julie Hivon et Lucie Lambert.

Hugo travaille en ce moment à l’écriture d’un projet de long métrage de fiction, J’ALLAIS SOUS LE CIEL.

Filmographie

  • J’Attends (2003)
  • Quand tu t’occupes à ne rien faire (2001)
  • Je te salue (1998)
  • Anna à la lettre C (1996)
  • Pour l’amour de Salomé (1992)
Claire Brognez
Claire Brognez

CLAIRE BROGNEZ

Biographie

Après une formation en sculpture à Paris et une maîtrise en cinéma à Montréal, Claire Brognez s'est spécialisée dans l'animation en volume, en collaborant pour divers projets. L'idée obsédante de rendre l'intimité tangible par une animation sensuelle de la pâte à modeler l'a amenée à réaliser Marguerite (2013), Ninfa (2016) et La chambre des filles (2017).

Filmographie partielle

  • Marguerite (2013)
  • Ninfa (2016)
  • La chambre des filles (2017)
Iolande Cadrin-Rossignol
Iolande Cadrin-Rossignol

IOLANDE CADRIN-ROSSIGNOL

Iolande Cadrin-Rossignol

Biographie

Iolande Cadrin-Rossignol est une scénariste, réalisatrice et productrice d’expérience. En plus de réaliser les documentaires THETFORD AU MILIEU DE NOTRE VIE, RENCONTRE AVEC UNE FEMME REMARQUABLE : LAURE GAUDREAULT et AU NOM DE TOUS LES DIEUX, elle a été la productrice associée du documentaire choc BAD GIRL de Marielle Nitoslawska.

Iolande a été présidente du conseil d’administration de la Cinémathèque Québécoise, en plus de diriger les productions extérieures à Radio-Canada et le Studio D de l’ONF, où elle supervisait les cinéastes gagnants de LA COURSE DESTINATION MONDE.

Son film le plus récent, HUBERT REEVES CONTEUR D’ÉTOILES, a été lancé à l’automne 2002. Iolande vient de compléter la réalisation d’un DVD sur Hubert Reeves pour l’ONF. Elle est présentement en développement du long métrage documentaire GAMEPLAY, sur le phénomène des jeux vidéo.

Filmographie

  • Hubert Reeves conteur d’étoiles (2002)
  • Rencontre avec une femme remarquable : Laure Gaudreault (1983)
  • Thetford au milieu de notre vie (1977)
Jean-François Caissy
Jean-François Caissy

Jean-François Caissy

Jean-François Caissy

Biographie

Originaire du village de St-Omer en Gaspésie, Jean-François Caissy œuvre en tant qu’artiste indépendant dans les domaines du cinéma et des arts visuels.

En 2005, son premier long métrage documentaire, La saison des amours, est salué par la critique. À l’occasion d’une résidence d’artiste au sein des Films de L’Autre, il réalise ensuite La belle visite (2009), qui lui vaut une première reconnaissance internationale. Présenté en première mondiale au 60e Festival international du film de Berlin, le film remporte le prix du meilleur documentaire au FICFA, obtient une nomination dans la catégorie du meilleur film documentaire à la Soirée des Jutra et à la Cérémonie des Prix Génie et est sélectionné dans bon nombre de festivals du monde, dont le BFI London Film Festival, Vision du Réel en Suisse et Hot Docs à Toronto.

Photographe de formation, Jean-François Caissy poursuit également une pratique en arts visuels et expose ses œuvres dans de nombreuses galeries. Son installation vidéo Derby (2011) a été montrée au Centre Clark à Montréal, ainsi qu’à la galerie Espace F de Matane.

La marche à suivre (2014), troisième long métrage documentaire du cinéaste, a été présenté en première mondiale à la 64e Berlinale. Il s’agit d’une première collaboration avec l’Office national du film du Canada.

Filmographie

  • La marche à suivre (2014)
  • La belle visite (2009)
  • La saison des amours (2005)
Hubert Caron-Guay
Hubert Caron-Guay

Hubert Caron-Guay

Biographie

À venir...

Filmographie

À venir...
Marie-Geneviève Chabot
Marie-Geneviève Chabot

Marie-Geneviève Chabot

Biographie

Originaire de Montréal, Marie-Geneviève Chabot œuvre en tant qu'artiste et cinéaste depuis plus de dix ans. Après des études en arts, puis en cinéma à l'UQÀM, elle cumule les expériences diverses dans le milieu culturel, notamment comme vidéaste (Télé sans frontières, Parole citoyenne), comme formatrice (Wapikoni mobile, Québec cinéma) ou à l'arrière-scène au théâtre (Les Deux mondes, La Maison théâtre).

Depuis Bonne chance (ONF, 2005), son premier long métrage tourné en Afrique, elle a signé plusieurs documentaires indépendants, dont Le peuple de bronze, prix de la relève au festival Vues d’Afrique et Le bout du monde, prix du Groupe PVP au festival les Percéides. Inspiré de ses années dans le Nord-du-Québec, son dernier film, En attendant le printemps (InformAction, 2013), a remporté le Jutra du meilleur long métrage documentaire.

Filmographie

  • En attendant le printemps (2013)
  • Le bout du monde (2010)
  • Le peuple de bronze (2011)
  • Passages (2011)
  • Les mètres carrés oubliés (2008)
  • La chasse aux trésors (2007)
  • Bonne chance (2005)
François Delisle
François Delisle

FRANÇOIS DELISLE

François Delisle

Biographie

Après avoir terminé ses études en cinéma à l’Université Concordia, François réalise deux courts métrages, DU COUTEAU AU FUSIL et LA MER ON S’EN FOUT! qui s’illustrent dans plusieurs festivals. Mais c’est vraiment en 1991, avec la sortie de son moyen métrage BEEBE-PLAIN, que François se fait remarqué.

En 1994, RUTH, son premier long métrage soulève l’enthousiasme de la critique et est nommé meilleur film et meilleur scénario aux Rendez-vous du cinéma québécois.

Son deuxième long métrage, LE BONHEUR C’EST UNE CHANSON TRISTE, est un franc succès: il a été entre autres présenté dans une trentaine de festivals. En plus d’être nommé meilleur long métrage de l’année pour le prix de l’AQCC, le film se voit sacré «meilleur long métrage canadien» au Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA).

En 2007, François Delisle revient à la charge avec son troisième long métrage intitulé TOI. En compétition mondiale au Festival des films du monde de Montréal, TOI déclenche les passions chez le public et les critiques. Film fragile et intransigeant, la carrière de TOI se déploie maintenant à un niveau international.

Pour 2008, François prépare le tournage de 2 FOIS UNE FEMME et développe le scénario de NOIR, deux projets de longs métrages de fiction.

Filmographie

  • Toi (2007)
  • Le bonheur est une chanson triste (2004)
  • Ruth (1994)
  • Beebe-Plain (1991)
  • Du Couteau au fusil (1990)
  • La Mer on s’en fout! (1989)
Claude Demers
Claude Demers

Claude Demers

Claude Demers

Biographie

Claude Demers est cinéaste, scénariste et producteur. Autodidacte, il signe d’abord une série de courts métrages de fiction qui lui valent l’attention de la critique et une visibilité sur la scène internationale. En 2000, il réalise un premier long métrage de fiction, L’invention de l’amour qui est sélectionné dans plusieurs festivals ici et à l’étranger. En 2006, il réalise un premier documentaire fort remarqué Barbiers, une histoire d’homme, qui remporte le Prix Gémeaux du « Meilleur montage documentaire », en plus d’être finaliste pour la « Meilleure réalisation documentaire ».

En 2007, la Cinémathèque québécoise souligne la singularité du travail du cinéaste en lui consacrant une rétrospective. En 2009, il écrit et signe Les dames en bleu, qui connaît un succès à la fois public et critique. Après avoir participé à des festivals au Canada et à l’étranger, Les dames en bleu se mérite en 2010 le Prix Gémeaux du « Meilleur scénario documentaire », en plus d’être finaliste dans deux autres catégories. Les dames en bleu est aussi finaliste pour le « Meilleur long métrage documentaire canadien » au Gala des Prix Génie 2010. En 2014, Demers réalise D’où je viens, une oeuvre plus directement personnelle où il se penche sur le mystère des origines et les blessures de l’enfance. Le film a été présenté en Première mondiale au Festival international du film de Rotterdam et sera présenté au Festival Hot Docs àToronto. Demers travaille sur l’écriture du long métrage de fiction Le voyage d’Alex, qui traite du monde de l’enfance. En parallèle, il travaille aussi sur deux autres projets de longs métrages.

Filmographie

  • D’où je viens. Essai documentaire, 78 minutes, 2014
  • À Saint-Henri, le 26 août. * Participant. Documentaire, 90 minutes, 2011
  • Les dames en bleu. Documentaire, 89 minutes, 2009
  • Barbiers, une histoire d’hommes. Documentaire, 78 minutes, 2006
  • L’invention de l’amour. Fiction, 87 minutes, 2000
  • Courts métrages de fiction : L’été, Une nuit avec toi, Le diable est une petite fille, Le bonheur
Hervé Demers
Hervé Demers

Hervé Demers

Hervé Demers

Site Web

http://hervedemers.com/fr/

Biographie

Hervé Demers est un réalisateur québécois établi dans la région de Montréal. Ses premiers courts métrages, présentés dans plus de 100 festivals internationaux, lui ont valu maintes distinctions, telles que le prix Tamashii (« âme ») du CON-CAN Movie Festival (Japon) et celui du cinéaste émergent à la 61e édition du Yorkton Short & Video Festival (Canada). Membre actif de la compagnie Les Films de l'Autre , il siège, depuis 2011, au conseil d’administration de cet organisme qui regroupe une trentaine de cinéastes qui agissent à la fois comme producteur et réalisateur de leurs oeuvres. Par ailleurs, il travaille actuellement sur sa première série photographique (Les premiers soleils) et sur le développement d'un long métrage de fiction.

Filmographie

  • Le nom que tu portes (2016)
  • Les adieux de la Grise (2013)
  • Le Grand Sault (2009)
  • Sur la terre comme au ciel (2007)

Réseaux sociaux

Kester Dyer
Kester Dyer

Kester Dyer

Kester Dyer

Biographie

Détenteur d’une maîtrise en études cinématographiques de University College Dublin en Irlande, Kester est scénariste-réalisateur. Il a été commandité par les réseaux de télévision irlandais TG4 et RTE pour réaliser ses deux premiers courts-métrages.

Son premier, PADRAIG AGUS NADIA (2002), est une comédie romantique en langue gaélique et a remporté le premier prix au festival de Galway 2002 dans la catégorie « Meilleur Premier Court Métrage ». Son second film, CALL GIRL, un drame ironique, a aussi été présenté à de nombreux festivals et a reçu plusieurs mentions. Kester a également collaboré avec deux autres dramaturges à l’écriture de la pièce Threeplay qui fut présentée au Festival Fringe de Dublin en 2003.

Il vient tout juste de terminer le court métrage L’ÉCOUTEUR et est présentement à compléter le financement de son prochain court métrage, intitulé CAUSE PERDUE, qui sera tourné en mai 2007.

Filmographie

  • L’écouteur (2006)
  • Call Girl (2003)
  • Pádraig agus Nadia (2002)
Majdi El-Omari
Majdi El-Omari

Majdi El-Omari

Majdi

Biographie

Majdi El-Omari est un réalisateur canado-palestinien. Il termine ses études à l'Institut du cinéma au Caire, et obtient un MFA en studio arts/film production de l'Université Concordia à Montréal. Il a travaillé au Moyen-Orient comme assistant à la réalisation et producteur exécutif sur plusieurs films de fiction et documentaires. Il est scénariste, producteur, réalisateur et monteur de ses propres films. Deux de ses derniers films, Traces dans le rocher du lointain et À la fenêtre, ont été projetés dans plusieurs festivals internationaux.

Filmographie

  • Standstill : long-métrage, sortie prévue en 2013, 105 min. 4K, Montréal.
  • A la fenêtre: 2005, court métrage, 30 min., Beta, Montréal.
  • Traces dans le rocher du lointain : 2000, court métrage, 15 min, 16mm. Montréal.
  • À propos de l’autre : 1996, documentaire, 60 min, DVC Pro, Montréal.
  • The Evergreen Oak (Le chêne vert): 1993, documentaire, 26 min, Betacam sp, Tunis.
  • Frémissement du rameau dans le vent : 1989, court métrage, 25 min, 35 mm, Égypte.
  • La question d’Assad : 1986, fiction, 15 min, 16 mm, Égypte.
Alliah Fafin
Alliah Fafin

Alliah Fafin

Alliah Fatin

Biographie


Suite à un premier cycle de formation en criminologie à l'université de Montréal, Alliah décide de s'orienter en théâtre et cinéma. Elle se forme en théâtre à Paris puis choisit de suivre une formation en réalisation à New-York où elle réalise plusieurs court-métrages. Son parcours à l’international, la conduit à réaliser, au Maroc, un documentaire sur les femmes en politique et à donner au Niger une formation devant la caméra destinée aux femmes nouvellement élues au Parlement.
De retour à Montréal, elle réalise plusieurs vidéoclips et monte le projet ART AD-DICT qui vise à promouvoir les artistes à travers des concepts de fiction. Dans cette optique, elle crée Alliah Productions dans le but de conserver une certaine liberté créatrice.
Humaniste convaincue, elle souhaite utiliser le cinéma comme moyen de partager ses questionnements face aux enjeux humains du monde actuel.
Elle intègre en résidence les Films de l’Autre pour travailler sur un court métrage, Amani, qui aborde la problématique de la guerre en prenant la forme d'un conte fantastique.



Éric Falardeau
Éric Falardeau

Éric Falardeau

Éric Falardeau

Site Web

www.thanatomorphosefilm.com

Biographie

Éric Falardeau est titulaire d’une maîtrise en études cinématographiques obtenue à l’Université de Montréal. Il est cinéaste, conférencier, auteur et enseignant.

Il codirige avec Simon Laperrière le livre Bleu Nuit : Histoire d’une cinéphilie nocturne qui sera publié par Panorama Cinéma à l’été 2014. Il a été le commissaire invité de l’exposition de longue durée Secrets et Illusions, la magie des effets spéciaux (Cinémathèque québécoise, Avril 2013 à avril 2018).

Ses films ont été projetés dans une multitude de festivals à travers le monde où ils ont récolté de nombreux prix. Son premier long-métrage, Thanatomorphose, est sorti sur les écrans en 2012. Depuis, il a remporté une dizaine de prix dans des festivals internationaux dont 4 Meilleur film.

Filmographie sélective

  • Une histoire des effets spéciaux au Québec (HD, 17 min, 2013, exposition Secrets et Illusions, la magie des effets spéciaux, Cinémathèque québécoise)
  • Thanatomorphose (HD, 100 minutes, 2012)
  • Crépuscule (35mm, 20 minutes, 2011)
  • Le cycle (miniDV, 7 min, 2009)
  • Coming home (super8mm, 20 min, 2008)
  • Cam Shot (super8mm, 4 min, 2008)
  • Purgatory (super8mm, 16min, 2006)
  • La petite mort (mini-DV, 3min, 2005)
Pascale Ferland
Pascale Ferland

Pascale Ferland

Pascale Ferland

Site Web

http://ressaclefilm.com/

Biographie

Au cours de ses études en arts visuels à l’UQAM (Université du Québec à Montréal), Pascale Ferland réalise plusieurs vidéos d'art dont certaines furent primées dans le milieu universitaire.

Après s’être consacrée quelques années à la sculpture, elle signe en 2003 un premier long métrage, L’Immortalité en fin de compte, finaliste pour le Jutra du meilleur documentaire. S’ensuivent L’Arbre aux branches coupées (2005), remarqué par la critique et présenté dans plusieurs festivals nationaux et internationaux et Adagio pour un gars de bicycle (2008), également remarqué par la critique et sélectionné en tant que film de clôture des Rendez-vous du cinéma québécois.

En 2007, le prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton lui est décerné pour la qualité exceptionnelle de ses réalisations. Ressac est son premier long métrage de fiction.

Filmographie

  • Ressac (2013)
  • Greatings from Gaspesia-segment du projet collectif TER (2009)
  • Adagio pour un gars de bicyle (2008)
  • L'Arbre aux branches coupées (2004)
  • L'Immortalité en fin de compte (2003)
  • Palmerino(1999)
  • Un peu, beaucoup, passionnément (1996)
  • Dormir ou allégorie sur le sommeil (1995)

Réseaux sociaux

Carlos Ferrand
Carlos Ferrand

Carlos Ferrand

Carlos Ferrand

Biographie

Diplômé en cinéma au Pérou et en Belgique, Carlos Ferrand est le réalisateur de nombreux films et vidéos. Il est également un directeur-photo renommé, ayant travaillé notamment sur LAMENTO POUR UN HOMME DE LETTRES, LA FOURMI ET LE VOLCAN, PETITES CHRONIQUES CANNIBALES 1 – ROSALIE, OCÉAN et DANS LES VILLES.

Réalisateur de VISIONNAIRES, IL PARLE AVEC LES LOUPS,LA GRIFFE MAGIQUE, CASA LOMA JOURNAL DE BORD, il a également réalisé FLORES, A3, POSTE RESTANTE LE CIEL et BOUM BOUM au sein de Les Films de l’Autre.

Carlos a terminé en 2007 le long métrage documentaire AMERICANO, un voyage à travers les Amériques à la recherche de sa famille élargie. Il développe actuellement deux long métrages de fiction, LE PRINCE DE MIGUASHA et VOIR.

Filmographie

  • Americano (2007)
  • La griffe magique (2005)
  • Boum boum (2005)
  • Poste restante le ciel (2004)
  • A-3 (2003)
  • Le Peuple de la glace (2003)
  • Casa Loma (2002)
  • Il parle avec les loups (2002)
  • Flores (2001)
  • Cuervo (1990)
  • Fenêtre sur ça (1987)
Jeannine Gagné
Jeannine Gagné

Jeannine Gagné

Jeannine Gagné

Biographie

Jeannine Gagné détient un baccalauréat en communication de l’Université Concordia et une maîtrise en études cinématographiques de l’Université de Montréal. Travaillant dans le milieu du cinéma depuis 1974, elle fonde la maison de productionAmazone Film en 1998.

Elle est notamment la productrice du long métrage documentaire ROSAIRE ET LA PETITE-NATION et du long métrage de fiction LA POSITION DE L’ESCARGOT.

D’abord cinéaste, elle réalise AUBE URBAINE en 1995, L’INSOUMISE, un essai sur l’oeuvre de Marie-Claire Blais, en 1998, ainsi qu’un court métrage de fiction, FAIS SEMBLANT QUE TU M’AIMES, en 1999. Son premier long métrage, AU FIL DE L’EAU, se retrouvait sur les écrans en 2002. Elle vient de terminer un essai documeentaire intitulé SOLITUDES.

Filmographie

  • Solitudes (2005)
  • Au fil de l’eau (2002)
  • Fais semblant que tu m’aimes (1999)
  • L’Insoumise (1998)
  • Aube urbaine (1995)
  • Bébé bonheur (1994)
  • Drôle de fille (1987)
Simon Galiero
Simon Galiero

Simon Galiero

Biographie

Né à Montréal en 1978, Simon Galiero réalise à partir de 1998 plusieurs courts métrages de documentaire et fiction, en plus de devenir coéditeur de la revue électronique Hors Champ, dans laquelle il publie de nombreux articles et entretiens avec des cinéastes (Egoyan, Herzog, Kubelka, Nossiter).

En 1999, il initie au sein de Hors Champ une longue série de projections/discussions à la Cinémathèque québécoise, présentant des films de réalisateurs tels que Brakhage, Ceylan, Ford, Godard, Herzog, Iosseliani, Kubelka, Olmi.

Depuis 2005, il a également écrit des articles publiés dans Le Devoir et Les Cahiers du Cinéma en plus de faire partie du comité éditorial de la revue 24 Images. Il est aussi le co-auteur d’un livre d’entretiens avec le cinéaste Bernard Émond, LA PERTE ET LE LIEN (avec lequel il remporte le Prix Communications et Société au Salon du Livre de l’Outaouais 2010).

En 2008, il remporte le Prix Jutra du meilleur court/moyen métrage pour son film indépendant NOTRE PRISON EST UN ROYAUME. Puis, il réalise son premier long-métrage, NUAGES SUR LA VILLE, lauréat du Grand Prix Focus (meilleur film canadien) au Festival du Nouveau Cinéma 2009.

Filmographie

  • Nuages sur la ville (2009). 88 min.
  • Notre prison est un royaume (2007). 35 min.
  • L’oubli et le sacré (2005). 55 min.
  • L’immigré (2004). 24 min.
  • La compensation (2003). 8 min.
  • Encore dimanche (2001). 14 min.
  • À l’insu du plein gré (1998-2000). 58 min.
Jean-François Gédéon
Jean-François Gédéon

Jean-François Gédéon

Jean-François Gédéon

Biographie

La vie de Jean François est peuplée d’images et de mots écrits depuis qu’il scénarise et réalise des documentaires. Diplômé en droit dans son pays d’origine, Haïti, il constate un jour qu’il pouvait utiliser, à l’instar du poète américain Charles Reznikoff, la dispendieuse mécanique qui lui avait coûté quatre années d’étude acharnée du droit et qu’il avait cru sans utilité pour sa vie : éventrer les phrases pour en découvrir le sens exact; évaluer les mots pour ne donner que ceux capables d’alimenter son propos.

Après avoir parcouru à travers reportages et chroniques les épisodes les plus tragiques de la transition démocratique de son pays, Jean François immigre au Québec en 2003. Après un retour à l’université afin de se prévaloir d’un diplôme québécois (Études cinématographiques), il obtient l’aide du programme d’aide aux Jeunes Créateurs de la SODEC pour l’écriture de son premier long métrage de fiction TROUBLANTE AUDITION.

Filmographie

  • Les Lacunes d’un manuscrit (2008)
  • Toussaint Louverture : un homme, une nation (2005)
  • Le Tourisme en Haïti : aléas et paradoxes (2003)
Julie Hivon
Julie Hivon

Julie Hivon

Julie Hivon

Biographie

Julie Hivon est originaire des Cantons de l’est qu’elle a quitté pour venir poursuivre ses études en scénarisation puis en cinéma à l’Université du Québec à Montréal. C’est en 1994 qu’elle écrit, réalise et produit son premier court métrage, Baiser d’enfant grâce au concours du Local Heroes Film festival à Edmonton. Le film est présenté dans plusieurs festivals, notamment à Yorkton où il remporte trois prix (scénarisation, réalisation et interprétation). Il est suivi de deux autres courts films et d’un premier long métrage intitulé Crème glacée, Chocolat et autres consolations. Celui-ci reçoit une nomination aux Jutra et se voit attribuer plusieurs prix dont le prix du public au Festival du film francophone de Moncton. Il est suivi de Tromper le silence, bien reçu par la critique et récipiendaire du prix du public et du prix de l’innovation au Festival des films du monde de Montréal.

Julie écrit et réalise également pour la télévision, elle a participé à plusieurs séries notamment, Toute la vérité et Chambre 13. Elle a publié un roman, Ce qu’il en reste et quelques nouvelles littéraires, pour lesquels elle a aussi reçu prix et mentions.

Julie termine actuellement son troisième Opus, Qu’est-ce qu’on fait ici ? tout en planchant sur le scénario de Qu’est-ce que tu deviens ?, deuxième film d’une trilogie inspirée de sa ville natale.

Nicolas Lachapelle
Nicolas Lachapelle

Nicolas Lachapelle

Biographie

Conteur, aventurier, militant et journaliste, Nicolas travaille à la documentation d’autres manières d’être au monde et à la création d’un cinéma à la fois non-autoritaire et collaboratif. Son premier long-métrage, Lumières sur l’eau, un documentaire réalisé en collaboration avec les enfants de la communauté Crie de Waswanipi, constitue un jalon dans cette démarche. À travers un travail formel sur le langage et sur sa dissociation de l’astreinte seule de raconter, Nicolas souhaite intégrer la sensorialité à l’expérience cinématographique. Cette tangente traverse son travail dans sa recherche d’un cinéma sensoriel, complet et collaboratif et le mène notamment de la Côte Nord à la Baie James, du Grand Nord à Détroit où il œuvre et collabore à divers projets.

Martin Laroche
Martin Laroche

Martin Laroche

Biographie

Martin Laroche a fait des études en cinéma et en scénarisation à l’Université du Québec à Montréal. Porté par sa débrouillardise et son désir de parfaire ses connaissances, il a écrit, réalisé et produit deux longs métrages de fiction de façon complètement indépendante, La logique du remords (2007) avec un budget de 3 500$, et Modernaire (2009) avec un budget de 6 000$. Ces deux films ont été diffusés dans plusieurs festivals internationaux. Les manèges humains, une œuvre qui aborde avec originalité et sensibilité un sujet encore tabou, l’excision, est son premier film subventionné.

Filmographie

2015 : Le Fils de Jean
2013 : Les Manèges humains Les Manèges humains
2009 : Modernaire
2007 : La logique du remords
Ky Nam Le Duc
Ky Nam Le Duc

Ky Nam Le Duc

Ky_nam

Biographie

Ky Nam Le Duc étudie les communications à Montréal jusqu'en 2005. Depuis, il a travaillé comme réalisateur dans le milieu du cinéma. Terre des Hommes est son quatrième court-métrage.

Filmographie

  • Poudre - Fiction, 23 minutes, 35mm, 2010
  • Terre des Hommes - Fiction, 23 minutes, Numérique, auto-produit, 2009
  • Effets Secondaires - Fiction, 23 minutes, Numérique, auto-produit, 2007
  • West Coast Quebec - Fiction, 14 minutes, Numérique, auto-produit, 2006
  • Salut Conrad - Fiction, 16 minutes, 35mm, auto-produit
  • Soleil - Fiction, 7 minutes, Mini-DV, auto-produit, 2004
Chloé Leriche
Chloé Leriche

CHLOÉ LERICHE

Chloé Leriche

Biographie

Autodidacte, Chloé Leriche scénarise, réalise, monte et produit plusieurs courts métrages depuis 2001. Son travail est présenté à la télévision et dans de nombreux festivals internationaux. Son film Fragments ou Lettre à un Allemand (dont je suis amoureuse en secret) a été primé en 2004 au festival VidéoForme en France. Son court métrage Les grands a été présenté au Festival International de Toronto et a été sélectionné dans le TOP TEN, la sélection des dix meilleurs films canadiens de l’année 2008.
Depuis 2004, elle collabore à la création d'un très grand nombre de films à bord du Vidéo Paradiso, travaillant auprès de jeunes itinérants à Montréal. Elle se joint ensuite à l'équipe du Wapikoni Mobile afin d’encourager les jeunes des Premières Nations à s'exprimer par le biais de films documentaires. C'est dans ce contexte qu'elle commence l'écriture d'Avant les rues, un film qu'elle réalise en impliquant les forces vives des trois communautés atikamekw du Québec.

Filmographie

Longs métrages

2015 : Avant les rues (Before the Streets)
2007 : Un cri au bonheur

Courts métrages

2010 : Soleils bleus
2008 : Qui est là
2007 : Les Grands
2003 : Hambourg-Altona
2003 : Fragments ou Lettre à un allemand (dont je suis amoureuse en secret)
2002 : The Vegetableman
2002 : Ignorer le vide
2003 : L'homme et la fenêtre
2001 : Comme une ombre allongée sur l'asphalte
2001 : Mémoires
2001 : La réplique
Jean-François Lesage
Jean-François Lesage

Jean-François Lesage

Biographie

Jean-François Lesage a fait des études de droit et a été journaliste à la télévision de Radio-Canada dans l’Ouest canadien. Il a aussi vécu six ans en Chine où le courage des cinéastes chinois indépendants qu'il rencontre (Wang Bing, Zhao Liang et Yang Lina) l'inspire à réaliser son premier documentaire de création, Une nuit en Chine, présenté aux RIDM en 2004. De retour à Montréal, il réalise Conte du Mile End, film de clôture de Visions du Réel en 2014, et Un amour d’été, Grand prix de la compétition nationale longs métrages des RIDM 2015.

Filmographie

Un amour d’été, documentaire de création, HD, 63 min, 2015
Conte du Mile End, documentaire, 68 min, 2013
Comment savoir si les petits poissons sont heureux? 100 min, 2009 (coréalisé avec Philippe Lesage)
Une nuit en Chine, documentaire, 52 min, 2004
Philippe Lesage
Philippe Lesage

PHILIPPE LESAGE

Biographie

Diplômé de l'Université McGill en littérature et du European Film College, Danemark, Philippe Lesage réalise en 2006 un premier long métrage, Pourrons-nous vivre ensemble ?, sur le sociologue Alain Touraine et la crise des banlieues parisiennes.
En 2008-2009, il retourne au European Film College pour y enseigner le documentaire.
Entre temps, deux autres longs métrages se succèdent : Comment savoir si les petits poissons sont heureux ?, qu'il réalise avec son frère Jean-François Lesage, et Ce cœur qui bat (2010).
Sélectionné aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal 2010, Ce cœur qui bat y remporte le prix de la meilleure œuvre québécoise/canadienne et celui du Meilleur espoir Québec/Canada.
En mai 2011, une rétrospective des films de Philippe Lesage intitulée Découvrir Lesage a lieu à la Cinémathèque québécoise.
Ce cœur qui bat remporte le Prix Jutra 2012 dans la catégorie meilleur long métrage documentaire.
Son quatrième long métrage documentaire, Laylou, film contemplatif et d'observation sur l'été d'un groupe d'adolescentes, sort en salles au Québec au printemps 2013.
Il se consacre après à l'écriture et à la réalisation de deux longs métrages de fiction semi-autobiographiques qu'il tourne successivement: Copenhague A Love Story et Les Démons.
En septembre 2015, Les Démons est présenté en première mondiale et en compétition officielle au 63e Festival international du film de Saint-Sébastien. Au cours de 2015 et 2016, le film sera sélectionné dans une quarantaine de festivals autour de la planète, remportant de nombreux prix.
En octobre, le film remporte le Prix de la critique du meilleur film, compétition internationale, du Festival du nouveau cinéma de Montréal (2015). En décembre, il figure dans le Canada's Top Ten du Festival international du film de Toronto en 2015.
Les Démons se retrouve également dans le Top Ten 2015 du magazine Variety du critique de cinéma Guy Lodge.
Le film se retrouve en nomination dans les catégories meilleur film et meilleur réalisateur aux Prix du Gala du cinéma québécois ainsi qu'aux Prix Écrans canadiens.
Lors de l'édition 2016 des Rendez-vous du cinéma québécois le film remporte le Prix Gilles-Carles ainsi que le Prix Luc-Perreault du meilleur film québécois 2015 selon l'AQCC.
Au printemps 2016, Philippe Lesage reçoit deux prestigieux prix internationaux: le Breaking The Waves Award du Titanic International Film Festival de Budapest en Hongrie, ainsi le Golden Gate New Directors Prize au Festival international du film de San Francisco.
Philippe Lesage est membre du jury de la Compétition officielle de la 18ième édition du Festival international du cinéma indépendant de Buenos Aires tenu en avril 2016.

Filmographie

2006 : Pourrons-nous vivre ensemble?
2009 : Comment savoir si les petits poissons sont heureux?
2010 : Ce cœur qui bat
2012 : Laylou
2015 : Copenhague A Love Story
2015 : Les Démons
Claudie Lévesque
Claudie Lévesque

Claudie Lévesque

Claudie

Biographie

Claudie Lévesque obtient un baccalauréat en cinéma de l’Université Concordia en 1991. Depuis plus de quinze ans, elle est impliquée sur la scène du cinéma indépendant et des arts médiatiques, tant au Québec qu’ailleurs au Canada. Elle réalise de nombreux projets de diffusion et de programmation, tout en menant une carrière de cinéaste en parallèle.

Elle a à son actif une dizaine de courts métrages, dont plusieurs ont été tournés-montés en Super 8. En 2011, elle signe un premier documentaire expérimental intitulé Ma famille en 17 bobines. Elle siège régulièrement sur différents jurys et comités en cinéma et en arts médiatiques et elle est commissaire et chargée de projet pour des festivals et événements de diffusion tel que les 50 ans de l’art vidéo dans le cadre de Marseille – Provence 2013 Capitale européenne de la culture.

Filmographie

  • Ma famille en 17 bobines, documentaire expérimental, coul. et N&B, Super 8 à 16mm à HD, 27 min 21s, 2011
  • The Rise and Fall of a Long Distance Relationship, expérimental, N&B, Super 8, 4min 25s, 2008
  • Première prise, essai, coul., Super 8, 3min 30s, 2006
  • Les souliers de Dorothée, essai, coul., Super 8, 8 min, 2006
  • Magie blanche, expérimental, N&B, Super 8, 3min 30s, 2005
  • La Petite martienne, essai, coul., 8mm à DV, 6min 40s, 2003
  • "N" comme ne pas, expérimental, coul., vidéo, 3min, 1999
  • Un arbre à colorier, portrait, vidéo, coul., 6min 40s, 1994
  • Du côté des petites filles, fiction expérimentale, 16mm, coul., 5min, 1992
  • L'Act'en vert, fiction expérimentale, 16mm, coul., 5 min, 1989
Andrés Livov-Macklin
Andrés Livov-Macklin

Andrés Livov-Macklin

Site Web

www.lospereyra.com
www.facebook.com/letterstopm

Biographie

Andres Livov est né à Buenos Aires, en Argentine. Il a étudié la mise en scène d'opéra au prestigieux Théâtre Colon (Buenos Aires) et il est diplômé en beaux-arts de l'université York à Toronto. En 2005, il a assisté au Berlinale Talent Campus du 55e Festival international de films de Berlin. Bienvenue à Los Pereyra, son premier long-métrage, a été présenté dans des festivals à Amsterdam, Montréal, Buenos Aires, Calgary, Kiev, La Havane et Santiago. Son court-métrage Lettres au Premier ministre est Lauréat 2015 de la résidence Regard sur Montréal, offert par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), l'Office national du film du Canada (ONF) par son programme ACIC, le Conseil des arts de Montréal (CAM) et Les Films de l'Autre.

Filmographie

Bienvenue à Los Pereyra (82 min, 2009)
Lettres au Premier ministre (21 min, 2016)
Catherine Martin
Catherine Martin

Catherine Martin

Catherine Martin

Biographie

Catherine Martin est née au Québec. Elle a fait des études collégiales en arts plastiques et poursuivi en beaux-arts à l'Université Concordia à Montréal où elle a étudié le cinéma et la photographie. Catherine Martin écrit et réalise tous ses films et elle a produit de manière indépendante ses courts métrages dont Nuits d’Afrique (1990) et Les fins de semaine (1995). C’est en 1998 qu’elle signe un premier documentaire Les dames du 9e puis, en 2001, un premier long métrage de fiction, Mariages. Par la suite, elle a réalisé Océan (2002), Dans les villes (2006), L’esprit des lieux (2006) et Trois temps après la mort d’Anna (2010). Ses films ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux (Berlin, Toronto, Oberhausen, Nyon, Buenos Aires, Shanghai, Karlovy Vary, etc.) et ont remporté des prix ici comme à l’étranger. Son quatrième long métrage de fiction intitulé Une jeune fille (2013) a été projeté au Festival international du film de Toronto (TIFF) et a remporté le prix du jury au Festival de cinéma de la Ville de Québec.

« La gravité, la rigueur, la sobriété et la délicatesse font la grandeur et la force des œuvres de Catherine Martin. Ce cinéma du proche et du lointain, de la méditation et du sentiment, de la permanence et de la fuite du temps se révèle vital dans sa beauté et incontournable par sa nécessité. » André Roy, revue 24 images, no 131, printemps 2007.

Longs métrages de fiction

  • Une jeune fille (2013)
  • Trois temps après la mort d’Anna (2010)
  • Dans les villes (2006)
  • Mariages (2001)

Documentaires

  • L’esprit des lieux (2006)
  • Océan (2002)
  • Les dames du 9e (1998)

Courts et moyens métrages de fiction

  • Les fins de semaine (1995)
  • L’ombre (1992)
  • Nuits d’Afrique (1990)
  • Odile ou réminiscences d’un voyage (1985)

Essais documentaires et autres

  • De temps et d’eau (2011)
  • Quand j’aurai vu les îles (2010)
  • Alice (2007)
Serge Noël
Serge Noël

Serge Noël

Serge Noël

Biographie

Serge Noël termine ses études en cinéma à l’Université Concordia en 1991 pour ensuite produire et réaliser trois courts métrages: R, GOD/DOG et LE MARXISTE ET LES AUTRES. Il coproduit et réalise également un documentaire pour la télévision, VOISINS MUR À MUR.

En 1999-2000, aux Films de l’Autre, il prend en charge le développement des projets, en plus de représenter le Québec à l’Alliance du cinéma et de la vidéo indépendante.

Il coproduit en 2001 DU PIC AU COEUR, le long métrage de fiction de Céline Baril, en plus de réaliser le court métrage ENZYME MÉLANCOLIE, que l’on retrouve sur la bande collective des Films de l’Autre QUAND J’AI EU 30 ANS.

Il a également agit à titre de producteur délégué pour le long métrage SAVED BY THE BELLES de Ziad Touma (2003), puis en 2005 pour le long métrage VICTOR PELLERIN de Sophie Desraspe. Serge développe actuellement un long métrage de fiction, MODESTE.

Filmographie

  • Enzyme mélancolie (2001)
  • Voisins mur à mur (1997)
  • R (1997)
  • Le marxiste et les autres(1995)
Sylvie Paradis
Sylvie Paradis

Sylvie Paradis

Sylvie Paradis

Biographie

Sylvie réalise des films d’animation d’auteur. Elle a réalisé entre autre une trilogie de courts métrages qui s’est amorcée avec AURELIA et qui s’est terminée avec ANIMA. Elle a également réalisé des séquences d’animation pour le film L’IDÉE NOIRE de Mireille Dansereau (2000).

Outre celui de cinéaste, Sylvie porte également le chapeau d’artiste visuelle et nombre de ses oeuvres ont été exposées à travers le monde. Elle est présentement en période de développement du court métrage LA TASSE DE THÉ.

Filmographie

  • La grande traversée (2004)
  • Anima (2004)
  • 15 ans (2003)
  • Athena(1997)
  • Aurelia (1996)
  • In Flanders Field (1995)
Steve Patry
Steve Patry

Steve Patry

Steve Patry

Biographie

Après des études en cinéma, il participe à un projet de film collectif intitulé Asteur (2003). Il coréalise par la suite Imbroglio (2005), un court métrage expérimental qui bénéficie d'une diffusion considérable au Québec et en Europe. Parallèlement, il se joint à la coopérative de travail Funambules Médias et réalise plusieurs reportages à caractère social. Au cours des trois dernières années, il a travaillé à la réalisation et à la production de son premier long métrage documentaire, De prisons en prisons. Il développe actuellement son deuxième long métrage documentaire qui traite d'un centre de guérison autochtone.

Filmographie

    Coréalisations:
  • Asteur (2003)
  • Imbroglio (2005)
  • Réalisation:
  • De prisons en prisons (2014)
Julie Perron
Julie Perron

Julie Perron

Julie Perron

Biographie

C’est en 1999 que Julie Perron réalise pour l’ONF MAI EN DÉCEMBRE : GODARD EN ABITIBI, un documentaire sur le passage de Jean-Luc Godard au Québec en 1968. Présenté dans plusieurs festivals, autant au Québec qu’à l’étranger, le film a également été diffusé à Télé-Québec.

Julie a réalisé en 2003 le documentaire LUCIE DE TOUS LES TEMPS, portant sur la résistante française Lucie Aubrac.

Filmographie

  • Pierre Gauvin un moine moderne (2008)
  • Henri Labonté, homme et martyr (2003)
  • Lucie de tous les temps (2003)
  • Mai en décembre : Godard en Abitibi (2000)
Benoit Pilon
Benoit Pilon

Benoît Pilon

Benoit Pilon

Biographie

Parallèlement à une carrière d’assistant-réalisateur, Benoit Pilon écrit, produit et réalise le moyen métrage REGARDS VOLÉS qui se mérite le Golden Sheaf Award – Best Drama Over 30 mins à Yorkton en 1995.

Il participe au long métrage collectif UN FILM DE CINÉASTES en 1994 et nous livre en 1997 le long métrage documentaire ROSAIRE ET LA PETITE-NATION. Il réalise la même année IMPRESSIONS, autour du quatuor à cordes de Claude Debussy, un documentaire d’art mis en nomination pour trois prix Gémeaux.

Plus récemment, Benoit Pilon a réalisé quinze épisodes de la télé-série RÉSEAUX écrite par Réjean Tremblay. En 2003, en plus de 3 SOEURS EN 2 TEMPS, Benoit Pilon nous a offert ROGER TOUPIN, ÉPICIER VARIÉTÉ, récipiendaire du Prix Jutra remis au meilleur documentaire.

Filmographie

  • Roger Toupin, Épicier Variété (2003)
  • 3 soeurs en 2 temps (2003)
  • Rosaire et la Petite-Nation (1997)
  • Regards volés (1994)
  • Rap sur la «Main» (1994)
  • La Rivière rit (1987)
Simon Plouffe
Simon Plouffe

Simon Plouffe

Simon Plouffe

Site web

simonplouffe.com

Biographie

Originaire de Rouyn-Noranda, Simon Plouffe vit et travaille à Montréal.
Ses expériences de travail comme preneur de son l'amènent à explorer des univers sonores tant au niveau de la création que de la conception. Il réalise son premier documentaire L’or des autres, donnant la parole aux citoyens de Malartic, en Abitibi, qui sont confrontés à l'implantation d'une mine d'or à ciel ouvert au coeur de leur ville.
Ceux qui viendront, l'entendront, son deuxième long métrage documentaire, propose une rencontre singulière avec les locuteurs de plusieurs langues autochtones, aujourd’hui menacées de disparition.

Filmographie

  • Ceux qui viendront, l'entendront, en cours de production
  • L'or des autres (2011)
  • Le goût des plumes (2007)
Rozenn Potin
Rozenn Potin

ROZENN POTIN

Rozenn Potin

Biographie

Diplômée en sciences politiques, Rozenn Potin s'est faite contaminée par la gang de Kino en 2004! Membre active de ce mouvement à Québec, elle y a réalisé près d’une quinzaine de courts-métrages, tant au Québec, qu’au Brésil, au Mexique ou à Cuba. Du documentaire à la fiction, sa sensibilité féminine et sa curiosité politique guident son travail. Elle termine en 2011 son premier moyen métrage : Attention Féministes ! Elle travaille en parallèle sur un autre documentaire Vincent le griffon: un portrait sensible de son frère Vince, qui vit avec la schizophrénie et qu’elle produit aux Films de l’autre.

Filmographie partielle

  • Attention Féministes!, documentaire, 50 min-2011
  • À moitié vide, fiction, 8 min-2011
  • Tranche de vie sur pain blanc, documentaire 5 min-2010
  • Si a la vida, documentaire, 9 min-2010
  • Toi mon toit, animation, 1 min-2007
  • Sans, vidéo d’art, 4 min-2007
  • Dans ma bulle, collection autoportraits de Vidéo Femmes, 3 min-2006
  • Smog, fiction, 5 min-2006
  • Heureuse qui comme Bernadette, documentaire, 23 min-2005
  • Ocupa-se ou Mora-se, documentaire, 7 min-2005
  • Blanche Neige et les 7 trous, fiction, 3 min-2005
  • À vous âmes errantes, documentaire, 11 min-2004
Nathalie Saint-Pierre
Nathalie Saint-Pierre

Nathalie Saint-Pierre

Nathalie Saint-Pierre

Biographie

À 23 ans, dans un cours de gestion financière particulièrement pénible, Nathalie Saint-Pierre prend conscience qu’elle est en train de gâcher sa vie. C’est depuis ce moment qu’elle consacre toutes ses énergies à la production et à la réalisation. Son court métrage L’ABÎME APPELLE L’ABÎME est sélectionné dans plusieurs festivals et lui permet de produire et de réaliser son premier long métrage de fiction, MA VOISINE DANSE LE SKA.

Nathalie travaille présentement à l’écriture de son second long métrage de fiction, LE SAUT DU LEMMING.

Filmographie

  • Ma Voisine danse le ska (2003)
  • L’Abîme appelle l’abîme (1997)
Pascal Sanchez
Pascal Sanchez

Pascal Sanchez

Pascal Sanchez

Biographie

Mon premier geste significatif d’artiste adulte (bien qu’ils soient d’une grande importance, je vous épargne les émois de mes photos d’enfance) a été de partir dans l’Ouest du Canada à la recherche des communautés francophones et de ce qu’il en restait. Armé d’une centaine de pellicules TRI-X et de mon FM2, j’ai passé de longues semaines à faire des portraits. Cette expérience a ancré en moi le goût pour le plaisir si particulier de la rencontre créée par l’intention et le geste photographiques. À mon retour, je suis sélectionné à La Course Destination Monde, je m’engage alors dans un périple de six mois autour du monde. Alliant un rythme de production des plus intenses et une liberté totale, avec en poche, une vingtaine de films, la Course se révèle être une école du regard extrêmement féconde. Fort du prix remis au vainqueur par la Sodec et Téléfilm Canada, je réalise en 2000 le court métrage Un arbre avec un chapeau, présenté au Festival du Nouveau Cinéma de Montréal et au Festival de Toronto. Je réalise ensuite L’île un documentaire sur Henri Letendre un vieil homme exilé de son île par la maladie. J’exerce mes talents de réalisateur dans de nombreux films ou séries comme Manifestes en Série en collaboration avec Hugo Latulippe. Mon long métrage La Reine Malade a reçu le prix Éco Caméra aux RIDM 2009 et le prix Gémeaux du meilleur documentaire en 2010. Pour Les Vaillants que je produis aux Films de l’Autre, je me suis activé comme producteur, scénariste, réalisateur et directeur photo. Je crois bien être un photographe passionné par la puissance du cinéma. J’aime ce moment où, en tournage, les existences de chacun (y compris la mienne) sont amplifiées par le travail complice de la caméra.

Filmographie

  • Les Vaillants (2015), long métrage documentaire-Les Films de l'autre (79 min)
  • La Reine malade (2010), long métrage documentaire-Esperamos Films (90 min) Gémeaux du Meilleur documentaire. Meilleur Film Canadien - Mention honorable - Planet in Focus. Prix Éco-Caméra RIDM
  • Le Reel du fromager (2009), long métrage documentaire-Esperamos Films (52 min) Nomination Gémeaux de la meilleure réalisation
  • Manifeste en série (2008), série documentaire 8 épisodes-Esperamos Films (26 min x 8) Gémaux de la meilleure réalisation SÉRIE documentaire (catégorie société), 8 nominations aux Gémeaux
  • Littoral (2004), coscénariste long métrage fiction-Productions EGM (90 min)
  • Dessine-moi (2003), documentaire-Productions EGM (52 min)
  • L'Île (2002), court métrage documentaire-Les Films de l'Autre (26 min)
  • Un Arbre avec un chapeau (2001), court métrage fiction-Les Films de l'Autre (17 min)
Lisa Sfriso
Lisa Sfriso

Lisa Sfriso

Lisa Sfriso

Site web

https://lisasfriso.wordpress.com/

Biographie

Depuis 1998, Lisa Sfriso jongle entre les genres selon les sujets abordés, de l’expérimental au documentaire, en passant par la fiction, mais le réel demeure toujours sa principale source d’inspiration. Documentariste engagée, elle aborde dans ses films des enjeux sociaux et des causes qui lui tiennent à cœur : l’alphabétisation, le droit au logement, l’implication et l’engagement politique et social. En fiction, elle fouille les thèmes du deuil et de la résilience et s’intéresse à l’intime et l’intemporel. Parmi ses œuvres primées : La Casa del Nonno, film experimental sur le deuil, récipiendaire du Grand Prize for the best experimental film au Providence Rhode Island international Film Festival en 1999. Son court métrage de fiction Les Adieux s’est pour sa part démarqué avec entres autres les prix Cours écrire ton court ! (concours de scénario organisé par la SODEC dans le cadre du FNC) en 2003, Silence, on court du meilleur court métrage canadien et prix du public au Festival Cinémental. Son dernier film, le long métrage documentaire À Contre-courant a remporté le Prix du Public Télé-Québec pour le meilleur documentaire choisi par le public lors de la 31ème édition des Rendez-vous du cinéma québécois en 2013. Depuis 2012, elle est revenue à ses premiers amours : le cinéma expérimental et la fiction. Elle est présentement en production pour le court métrage expérimental I falsi ricordi et scénarise son premier long métrage de fiction.

Filmographie

2013 : À Contre-courant / documentaire / Les Films de l’Autre / vidéo / 82 min
2008 : Le planteur déplanté / fiction / Vidéo Femmes / vidéo / 9 min
2006 : L’heure du thé / fiction / Les Productions du Goéland / vidéo / 9 min 50
2006 : Ondulazione del’anima / autoportrait / Vidéo Femmes / vidéo / 3 min
2005 : Un toit, un droit / documentaire / co-réalisation / Prod. VF / vidéo / 52 min
2005 : Les Adieux / fiction / Périphéria Productions / 35mm / 11 min
2004 : Les Années papillon / fiction jeunesse / Vidéo Femmes / vidéo / 18 min
2003 : La première nuit / fiction / 16mm / Spirafilm et Les Prod. du Goéland / 6 min
2001 : La stratégie des maringouins / documentaire / Prod. VF / vidéo / 52 min
2000 : À mots découverts / documentaire / Vidéo Femmes / 27 min
1999 : La Casa del Nonno / expérimental / Les Prod. du Goéland / 16mm / 14 min
Lysanne Thibodeau
Lysanne Thibodeau

Lysanne Thibodeau

Lysanne Thibodeau

Biographie

Lysanne Thibodeau achète sa première caméra, un trépied, un projecteur et réalise ses premiers films à l’âge de 16 ans. Après un bac en cinéma, elle réside quinze ans en Europe, où elle scénarise, réalise et produit ses films, ainsi que des portraits d’artistes, tout en apprenant l’allemand et l’italien. De retour à Montréal, elle obtient une maîtrise en cinéma de l'Université Concordia et poursuit sa démarche de cinéaste avec les Films de l’Autre. Ses oeuvres sont présentés dans de nombreux festivals internationaux, remportant des prix. Entre ses tournages, elle œuvre dans le milieu du cinéma, de la vidéo et des arts médiatiques à titre de commissaire indépendante, consultante et coach d’enfants. Une rétrospective de ses films est présentée à travers l’Amérique et l’Europe en 2010-12.

Filmographie

  • Portrait de Jayce Salloum, 2014, HD, 4 min., lauréat du prix du Gouverneur général en arts visuels et médiatiques
  • Portrait de Chantal Pontbriand, 2013, HD, 3 min., lauréate du prix du Gouverneur général en arts visuels et médiatiques
  • Tagaq, 2008, DV, 6 min., les Films de l’Autre
  • Esprits de famille, 2007, DV, essai documentaire, 63 min., les Films de l’Autre
  • Ikaluktuutiaq en avril 2005, DV, essai, 7 min., les Films de l’Autre
  • Nostalgie d’André, 2005, DV, essai, 6 min., les Films de l’Autre
  • L’école à l’hôpital, 2005, documentaire, 41 min., les Productions Virage, SRC, RDI, CBC
  • Un jour la nuit, 2003, 35mm, fiction, 3 min., les Films de l’Autre
  • Ma chute du mur (Berlin-Prague, 9-12 novembre 1989), 2001, DV, essai, 5 min., les Films de l’Autre
  • Éloge du retour, 2001, 16mm, essai, 43 min., les Films de l’Autre, Prix du meilleur moyen métrage au Festival International du Cinéma de Figueira da Foz, Portugual, 2001
  • Virginia or Do all Roads Lead to Romeo? 1992, 35mm, fiction, 8 min., S.T.P
  • Soft Graffiti from Berlin, 1988, installation-vidéo en 5 écrans au Centre culturel canadien de Paris
  • Bad Blood for the Vampyr, 1984, 16mm, fiction, 22 min. Prix du public, Festival international du Film Expéry, Bonn, RFA
 ; Premier prix, Festival International du films, Caracas, Vénézuela ; Premier prix et mention honorable pour originalité artistique, Festival Poza Kinem, Breslau, Pologne

Réseaux sociaux

Top